L’hypnose une alliée précieuse pour vous libérer des addictions

L’hypnose peut être utile pour se libérer des addictions à plusieurs niveaux. Elle permet de surmonter les blessures, traumatismes, souvent à l’origine d’une addiction. Elle permet en outre de développer la motivation, de trouver des solutions et des comportements de remplacement plus écologiques pour la personne et de surmonter les symptômes du sevrage.

Les addictions : d’un usage sacré à un enjeu de santé publique

Les peuples premiers utilisaient des plantes sacrés au pouvoir psychotropes lors de leurs rituels pour atteindre des états de confiance modifiés. En Inde par exemple des textes sacrés évoquent l’usage de chanvre ou de champignons hallucinogènes. En parallèle de ces rituels, ces produits étaient également utilisés à des fins thérapeutiques c’est le cas par exemple en Grèce avec l’opium.

Les progrès de la chimie ont permis d’isoler les molécules et de créer des produits avec des actifs plus concentrés. La consommation a alors fortement augmenté à la fois à des fins médicales (antidépresseurs somnifères) et hors prescription médicale dans nos sociétés où plaisir et performances sont très recherchés.

20% de la mortalité est liée aux addictions selon addictaide, c’est donc une cause majeure de mortalité en France. Par conséquent la consommation de substances psychocatives constitue un enjeu de santé publique majeur alors même que de nouvelles addictions ont été identifiées ces dernières années.

Qu’est-ce que la dépendance ?

Le terme addiction vient du latin ad-dicere « dire à ». Dans la civilisation romaine, les esclaves n’avaient pas de nom propre ils étaient dits à leur « Pater familias » : leur maître. Le terme addiction fait donc bien référence à une absence de liberté, d’indépendance et donc bien à une forme d’esclavage

Selon l’OMS, une addiction est « un état de dépendance périodique ou chronique à des substances ou à des comportements » et cela peut causer des dommages à la santé physique, mentale, émotionnelle, sociale, professionnelle… Elle se caractérise par :

  • une dépendance physique : l’organisme en manque génére des douleurs physiques, des troubles de l’humeur…
  • une dépendance psychologique : l’arrêt de la drogue ou du comportement bouleverse les habitudes et laisse un vide qui s’accompagne d’un mal-être

A l’origine de la dépendance : le circuit de la récompense

Notre cerveau archaïque, le cerveau des automatismes qui gère notre respiration, les battements de notre coeur…a pour objectif de nous maintenir en vie. Il fait en sorte que nos besoin vitaux soient couverts (manger, dormir…) et pour cela il a un programme d’excellence : le circuit de la récompense

Ce cerveau envoie des signaux (sensation de faim par exemple pour indiquer qu’on a besoin de carburant, on se met en quête de nourriture puis on l’ingère. Le circuit de la récompense est activé : nous recevons un gros cocktail d’hormones notamment de dopamine appelée aussi l’hormone du plaisir.

Dans la nature, le mécanisme est bien régulé. Sauf que dans nos sociétés certaines expériences procure bien trop de dopamine et la machine s’enraye ! La recherche initiale de plaisir (pas nécessaire) se transforme en besoin à assouvir (nécessaire). Cela est vrai avec les substances mais aussi avec des activités ou comportements.

Les principales addictions

Les addictions aux substances psychoactives

  • les drogues licites (tabac, alcool, produits de substitution, médicaments psychotropes…)
  • les drogues non licites (cannabis, cocaïne, amphétamines…)
  • les produits détournés de leur usage initial (poppers, protoxyde d’azote…)

Les addictions comportementales (sans substances)

  • le jeu pathologique
  • la cyberdépendance (jeux video)
  • la bigorexie (dépendance à l’activité physique)
  • le workaholisme ou ergomanie (la dépendance à l’activité professionnelle)
  • les addictions au sexe ou hypersexualité
  • la dépendance affective
  • le comportement addictif à la nourriture
  • les achats compulsifs

Dans le cas d’addiction comportementale, le mécanisme est le même que pour la toxicomanie. La pratique devient incontrôlable. Il est impossible pour la personne concernée de se passer de l’activité qui peu à peu occupe toute la pensée. La tension est en effet excessive, jusqu’au moment de la pratique qui apporte soulagement et plaisir.

les addictions de la vie quotidienne

En résumé : lorsqu’un comportement devient incontrôlé et qu’il y a des répercussions sur la vie sociale, le risque d’addiction est là. C’est important d’en parler à votre médecin. Les addictions sont d’ailleurs souvent multiples et s’installent sur un terrain particulier.

Addictions : quels facteurs de risque ?

Les pratiques addictives sont le résultat d’une rencontre entre une personne, une substance ou une activité et un contexte (familial, professionnel, social, psychologique…)

Réagir face aux comportements addictifs

La prise en charge d’une personne addicte doit se faire en fonction de sa pratique addictive (addiction comportementale ou substances psychoactives). De nombreux tests existent pour évaluer le niveau de dépendance par exemple le test de Fagerstrom pour évaluer la dépendance à la nicotine. Le site addictaide propose des tests spécifiques pour chaque addiction. Votre médecin est le mieux placé pour vous accompagner et vous orienter vers les bons interlocuteurs

Hypnose addiction : une aide précieuse pour décrocher durablement

Dans la mesure où l’addiction implique à la fois des facteurs physiques, psychologiques et comportementaux l’hypnose est utile pour casser le cercle vicieux des addictions et sortir de la dépendance.

Les addictions s’installent souvent chez des personnes ayant une faible estime d’elle-même, une tendance à la dépression, ayant vécu des chocs émotionnels, des traumatismes de vie…L’hypnose est efficace sur ce type de problématiques elle permet en effet notamment de :

  • surmonter un traumatisme
  • restaurer l’estime de soi,
  • développer la motivation
  • trouver de nouvelles solutions avec l’inconscient et remplacer le comportement problématique par une solution écologique pour la personne
  • surmonter les symptômes du sevrage

Hypnose addiction : combien de séances ?

Chaque personne est différente. En fonction de votre motivation, de votre histoire… Le nombre de séances varie. Je m’adapte à votre rythme

Hypnose addiction : quel tarif ?

Le tarif est le même que pour les autres séances soit 60€

Vous souhaitez entamer un processus de libération ?

Vous pouvez directement prendre rendez-vous ici pour une séance d’hypnose à Aix-en-Provence ou à distance, vous pouvez également me contacter par téléphone pour tout complément d’information.

Attention : l’hypnose est une pratique complémentaire qui ne remplace pas une consultation médicale.